Une croissance sans pareil du portage salarial en 2021

Le monde du travail connaît des changements continus qui font qu’il puisse s’adapter aux nécessités des travailleurs. Le portage salarial est un service aux professionnels dont la popularité est en croissance nette. C’est le cas dans la mesure où le tout vous assure des conditions plus que favorables pour les travailleurs indépendants.

Les aspirants travailleurs indépendants sont nombreux

Un des éléments marquants de l’année dernière est certainement les évolutions apportées au monde professionnel par la pandémie. La forme de l’emploi en général est par ailleurs en train de muter rapidement dû à cela, et la préférence vers un statut indépendant augmente. En outre, le nombre de personnes qui ont travaillé depuis leur domicile a décuplé. Ensuite, beaucoup d’entreprises ont décidé d’intégrer le modèle du travail à distance à leurs activités.

Beaucoup de ceux qui se lancent dans le domaine professionnel en ce moment souhaitent le statut d’indépendant. C’est notamment le cas dans le monde de l’immobilier, et le nombre d’entreprises qui proposent actuellement cette possibilité aux nouvelles recrues n’est pas des moindres.

L’option du portage salarial pour les professionnels

Si travailler en indépendant peut avoir de nombreux avantages, le tout s’accompagne aussi d’obligations diverses. Une personne qui travaille à son compte doit prendre en main les diverses démarches administratives généralement attribuées à l’entreprise qui l’emploie. Cela n’est pourtant pas nécessaire s’il passe par le portage salarial.

Les compagnies de portage salarial viennent ainsi proposer aux professionnels de leur faciliter la tâche au quotidien. Une bonne partie des obligations qui incombent aux travailleurs indépendants peuvent être prises en main par une agence de portage salarial. Ainsi, les professionnels peuvent principalement se concentrer sur leurs activités.

Un large panel d’avantages

Outre une délégation des tâches portant sur le plan administratif, le portage salarial apporte divers autres bienfaits. Parmi ceux dont on peut faire mention, il y a le fait de toujours bénéficier du statut de salariés. Vous pouvez ainsi bénéficier d’une prévoyance ainsi que d’une bonne sécurité sociale comme tout employé d’une entreprise.

C’est le cas tout en ayant la possibilité de disposer des aspects positifs du statut d’indépendant, dont une meilleure liberté de gestion du temps. Le fait de se tourner vers le portage salarial à Dijon est ainsi une opportunité à saisir pour les professionnels sur place.

Les profils ciblés par le portage salarial

Cette alternative va être plus attrayante pour une tranche spécifique de la population. Les premiers bénéficiaires sont les freelances qui ne sont pas dépendants d’une entreprise, mais qui désirent bénéficier du statut de salariés. Ensuite, il y a les séniors à la retraite, qui souhaitent rester actifs sans devoir créer une entreprise.

Pour les prestataires dont les services sont fournis sur le plan international, la gestion de l’aspect administratif peut vite devenir problématique. En vous tournant vers une compagnie qui peut vous assister sur ce plan, vous vous rendez la vie plus simple. Ils pourront en effet adopter les solutions les plus avisées, notamment sur la question de la fiscalité à gérer sur différents territoires étrangers.

Quels sont les aides pour chercher un premier emploi ?

Il n’est pas toujours facile de décrocher un emploi, surtout s’il s’agit du premier. Le besoin d’un accompagnement ou d’une assistance se fait alors sentir. C’est pour cette raison qu’il existe des moyens permettant de réussir son insertion professionnelle. Voici les aides disponibles pour trouver un premier travail.

L’agence Apecita

Pour trouver du travail, il faut savoir s’adresser à la bonne structure afin de se faire assister de manière adéquate. C’est ainsi que l’Association pour l’emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l’agriculture (Apecita) s’occupe des personnes du domaine agro-alimentaire et assimilé. L’agence Apecita permet donc aux jeunes du secteur agricole de bénéficier d’un suivi approprié à leur formation. Ils sont alors aguerris aux différentes méthodes pour trouver du travail et réussir un entretien d’embauche. En dehors des séances collectives, les conseillers de l’Apecita accordent des entretiens personnalisés. Cependant, pour accéder aux diverses offres d’emploi, il faut se faire enregistrer sur leur plateforme apecita.com.

Lire la suite

Quels métiers du digital choisir ?

Internet gagne tellement du terrain qu’il s’avère désormais indispensable à tous. Plus qu’un outil didactique et de divertissement, il offre aujourd’hui d’incroyables opportunités professionnelles en ce sens que pas mal de métiers se développent autour. Plusieurs écoles proposent d’ailleurs des formations pour vous y préparer, mais encore faut-il choisir celui qu’on souhaite exercer.

Les professionnels les plus recherchés

Il faut savoir que de nos jours, le secteur du numérique est un grand pourvoyeur d’emplois. Dans ce sens, découvrez cette liste des métiers du digital qui pourraient vous intéresser. Ceux des professionnels les plus recherchés dans le domaine sont les UX Designers. Chargés de concevoir les différentes plateformes et applications que propose la boîte, ils travaillent surtout à optimiser leurs interfaces pour offrir aux utilisateurs la meilleure expérience possible. Arrive en deuxième position le chef de projet digital dont le rôle consiste à élaborer la stratégie communicationnelle de l’entreprise sur le web. S’appuyant sur les statistiques de publication de contenus, il propose des solutions pour optimiser la communication et ainsi avoir plus d’impact.

Les professionnels indispensables à l’entreprise

Le développeur web constitue le troisième pilier digital de l’entreprise car il est celui même qui crée le site web et l’adapte aux utilisateurs cibles. Il sera surtout responsable des fonctionnalités techniques de la plateforme. Les référenceurs (SEO et SEA) permettront ensuite au site internet d’occuper une position préférentielle sur les moteurs de recherche. Il gagnera alors en visibilité et verra son trafic augmenter de façon exponentielle. Le consultant CRM entrera également en jeu pour garantir à l’entreprise une excellente satisfaction client. Il coachera les équipes sous sa charge et leur apprendra à utiliser les outils nécessaires. Le rédacteur web produira un contenu pertinent et intéressant pour alimenter le site. Et enfin le Community Manager mobilisera la présence de l’entreprise sur les réseaux sociaux. Trouvez un emploi en suivant donc une formation à l’un de ces métiers.

Faire carrière, les étapes à ne pas louper

Pour faire carrière dans un ou plusieurs établissements, il est impératif de bien définir un projet professionnel. Votre évolution professionnelle dépendra en effet de votre choix de carrière.

Élaborer son plan de carrière

Contrairement au temps de nos grands-parents et de nos parents, faire carrière ne signifie plus actuellement travailler pour la même entreprise tout le long de notre vie. Le monde du travail est bien fragilisé par la mondialisation et il devient difficile d’effectuer une carrière sans licenciement et sans fausse note. Quelques fois, la précarité vous guette et il y a également le chômage engendré par la crise actuelle. Quoi qu’il en soit, il faut toujours aller de l’avant et évoluer. Pour ce faire, il faut bouger et construire un plan de carrière. Pour trouver un emploi qui puisse réellement correspondre à vos attentes, vous devez absolument décrocher les meilleures opportunités.

Comment faire carrière alors?

Il est primordial de s’ouvrir de meilleurs horizons afin de mieux s’orienter et s’épanouir dans son monde professionnel. Plusieurs composantes sont ainsi à prendre en compte pour faire carrière.  Votre première prise de poste et votre intégration dans l’entreprise dépendront de votre formation et de votre cursus (court ou long). Concernant la mobilité, une carrière internationale découle en général sur l’expatriation. Pour déterminer régulièrement vos compétences professionnelles, une évaluation professionnelle dans le cadre d’un entretien d’évaluation est indispensable. Si la situation devient trop envahissante pour vous, changez de travail si cela s’avère nécessaire en optant pour la reconversion professionnelle.

Comment définir son projet professionnel ?

Pour  fixer un objectif à atteindre, mettez en place une stratégie comprenant :

  • L’activité professionnelle que vous souhaitez exercer qui n’est autre que votre objectif.
  • Des plans d’action rassemblant les ressources et moyens à mobiliser pour réussir votre carrière.
  • Vos qualités personnelles qui constitueront votre savoir-être.
  • Vos connaissances qui correspondent à votre culture générale.
  • Vos compétences techniques qui vont constituer votre savoir-faire.
  • Votre réseau relationnel ainsi que professionnel.
  • Un planning prévisionnel qui va définir vos différentes actions dans le temps.

Tout le long de votre vie professionnelle, vous pourrez la faire évoluer en fonction des opportunités qui peuvent se présenter.  Les expériences et les rencontres peuvent aussi venir modifier, enrichir votre carrière. Vous pouvez également abandonner une carrière pour monter un autre projet professionnel. Dans tous les cas, faire plusieurs projets professionnels vous permettra de minimiser les risques de se tromper d’orientation. Dans ce sens, vous avez aussi plus de chance de rectifier votre choix en cas de nécessité et de mieux rebondir en cas de mauvaise passe. Pour faire le bon choix, déterminer une ou plusieurs carrières réalisables, motivantes et surtout en accord avec vos compétences et votre personnalité.

La définition et les objectifs du coaching individuel en entreprise

Le coaching individuel est devenu une vraie tendance dans presque toutes les entreprises. Avant de s’y lancer pourtant, il est indispensable de retenir sa définition et de connaître en détail ses objectifs afin de bien comprendre le processus.

Qu’est-ce que le coaching dans le monde professionnel ?

Plusieurs définitions peuvent être données au coaching, mais en entreprise, le coaching individuel se voit comme un accompagnement d’un collaborateur (employé, cadre ou patron) dans le cadre de la réalisation d’un projet professionnel. Ce coaching vise à développer son équilibre de vie et à favoriser sa réalisation personnelle. Bien évidemment, le défi est grandiose, mais il est toutefois réaliste, car il est tout à fait possible de stimuler l’individu à se réaliser à la fois sur le plan professionnel que personnel.

Les objectifs du coaching en entreprise

Il a pour principal objectif d’accompagner un individu dans l’entreprise dans son positionnement face à sa vie professionnelle ou bien à un projet. Pour le coaché, la question-clé est la suivante : « Quel rôle suis-je invité à détenir par rapport à mon projet et mes responsabilités ? ». Son rôle se subdivise en deux niveaux:

  • Le niveau quantitatif, professionnel : il est généralement représenté par un flux d’activités sous la responsabilité du coaché. Le rôle peut bien évidemment être actuel ou à venir.
  • Le niveau qualitatif, personnel : à  ce niveau, le coaché  est invité à se positionner en tant qu’Être humain (avec son identité, ses responsabilités, ses valeurs et ses compétences) face à un groupe d’individus.

Le coaching individuel en entreprise vise essentiellement le dépassement de soi. La dimension qualitative de l’Être va prendre le dessus par rapport à la dimension quantitative. Le coaché sera formé à reconnaître la déviation négative de la réalisation personnelle et professionnelle dans l’activisme.

L’écart entre le coaching en entreprise et sportif

Cet écart mérite d’être souligné, car le coaching en entreprise et le coaching sportif n’ont pas les mêmes méthodologies et finalités. L’objectif du coaching individuel en entreprise vise à développer une approche globale du rôle de l’individu tout en tenant compte des composantes techniques et humaines alors que les notions visées par le coaching sportif se concentrent plus sur le fait de devenir  « Champion », de battre un « Record », ou de penser plus à la « Médiatisation ». Pour la vie professionnelle, ces notions sont pourtant peu souhaitables, car la compétition en entreprise peut détériorer le climat social. Dans le coaching en entreprise, il est précieux de toujours mettre en valeur les éléments qualitatifs pour le bon déroulement de la vie de l’entreprise et de développer les humains dans le sens où ils vont plus se concentrer sur la vie professionnelle et le projet à bâtir.

Combien de temps, doit-on rester à son poste ?

Certains employés se demandent la durée normale d’occupation d’un poste dans une même organisation. D’autres se préfèrent garder le même poste pendant toute leur vie. Comme pour toute carrière, il n’existe pas de formule simple qui fonctionne pour tout le monde. Cependant, ces quelques points sont à considérer.

L’utilité de la diversité des emplois

Lorsque les employeurs potentiels envisagent un candidat, ils aimeront voir quelqu’un avec un équilibre et des antécédents divers. Certaines personnes de 40 et 50 ans n’avaient travaillé que pour une seule entreprise. Cela peut être difficile pour un employeur potentiel. Cela peut suggérer que :

  • Elles ne sont pas douées pour le changement
  • Elles ne sont pas motivées pour essayer de nouvelles choses

Cela peut également susciter des inquiétudes quant à leur capacité à s’adapter à une nouvelle culture.

Cela ne veut pas dire qu’un long mandat est une mauvaise idée. Il témoigne de la loyauté et de la stabilité.

L’utilité de la progression de carrière

En général, la préoccupation la plus importante des employeurs potentiels concerne la progression de carrière. Ils veulent voir une progression de carrière visible, même dans la même entreprise. C’est un signe fort que la personne n’est pas complaisante. Cela peut également être le reflet du caractère, de l’ambition et du niveau d’engagement professionnel de la personne. Mais il dépend de l’ampleur, la nature et le rythme de la progression. Une période de temps considérable est généralement de deux ans ou plus. Les recruteurs et les responsables du recrutement veulent donc voir une progression dans une carrière d’une manière ou d’une autre.

La manifestation de la progression de carrière

L’avancement traditionnel est visible dans les changements de poste ou de titre. Mais la progression peut également se manifester par des changements de fonctions.

On peut, en théorie, occuper le même poste dans la même organisation pendant de nombreuses années. Elle se présente dans de nouvelles responsabilités et des niveaux d’autorité plus élevés. Elle se reflète dans la description de poste élargie, des réalisations, des compétences développées et l’expérience acquise.

Mais ce type de progression n’est pas aussi clair qu’un changement de titre. On doit donc travailler un peu plus dur pour aider les gens à voir la vérité plus profonde.

La personnalité et les mesures à prendre

Certaines personnes sont totalement satisfaites de la progression des tâches. D’autres souhaitent un avancement traditionnel. D’autres sont plus soucieuses de créer un CV solide. Certaines sont tellement heureuses avec un CV stagnant. Il y a en qui sont heureuses de ne pas progresser du tout.

Chacun a le droit de choisir sa propre voie. L’important est d’être conscient des conséquences des choix. Il n’y a aucun moyen de prévoir comment les futurs employeurs interpréteront un CV. Il n’existe pas de candidat parfait. Mais on doit réfléchir aux objectifs, évaluer les options et essayer de prendre des décisions satisfaisantes.

Les manières de devenir un meilleur leader grâce au coaching des cadres

Pour certains dirigeants d’entreprise, c’est la solitude au sommet. Plus ils montent, plus leurs collaborateurs comptent sur eux pour prendre les bonnes décisions. Ils espèrent les bien diriger et assurer l’avenir de l’entreprise. Ces moyens sont les clés par lesquelles le coaching de dirigeants aide à développer le leadership.

La prise de meilleures décisions

Un coach exécutif sert de caisse de résonance et de partenaire de réflexion. Il apporte un point de vue extérieur. Il aide à devenir des dirigeants plus efficaces et à améliorer les relations professionnelles. Il donne une perspective impartiale. Il aide à réfléchir aux décisions les plus importantes et à voir les situations avec un regard neuf. Il permet de clarifier le rôle, la vision, les projets et les collaborateurs d’un dirigeant. Cela lui permet de se concentrer sur les tâches, les projets et les objectifs les plus importants. Cependant, il pourra prendre de meilleures décisions pour lui-même, son équipe et son organisation.

La progression de l’influence

Avec un coach exécutif, on peut mieux comprendre l’acquisition des tâches les plus importantes : le développement personnel. Il aide à reconnaître l’impact des actions et des comportements sur son entourage. Il a la capacité unique de remettre en question directement tout en se souciant profondément du bien-être. Il met en lumière les angles morts et les croyances restrictives qui freinent.  Il aide à découvrir un meilleur chemin à suivre.

Avec une compréhension renouvelée d’influence, un dirigeant commence à créer un meilleur environnement de travail. Cela l’aide à maintenir la culture unique de l’entreprise au fur et à mesure de sa croissance.

Le gain de confiance

Un coach exécutif agit comme un avocat, qui s’engage de tout cœur pour la réussite d’un dirigeant. Il l’aide à clarifier son objectif et ses priorités et l’y ramener de manière désintéressée.

Il est également un professionnel chevronné, qui occupe de nombreux postes de direction. Il l’aide à relever des défis similaires. S’inspirant des succès et des échecs, il aide à confronter à tout ce que la vie et le leadership peuvent réserver.

Il agit comme un défenseur de sa réussite. Avec des priorités claires et un guide expérimenté, on peut aborder une situation difficile en toute confiance.

L’obtention des résultats souhaités

Un coach exécutif aide un dirigeant à découvrir comment investir son temps. Il détermine ses priorités et élabore une feuille de route comportant des étapes d’action claires. Cela lui permet de devenir un bon leader au travail, à la maison et dans sa communauté. Pendant l’élaboration du plan, il comble l’écart entre l’intention et l’exécution. Cela aide à donner suite aux engagements pris.

Il aide à réaliser ce qu’on souhaite le plus dans la vie et guide dans un plan concret pour parvenir :

  • Au développement de l’entreprise
  • À l’amélioration de la culture d’entreprise
  • À la présence auprès de la famille

Compétences techniques et compétences comportementales : ce que les employeurs recherchent dans un CV

Les compétences sont précisément ce que les employeurs souhaitent voir figurer sur tout CV. Elles se répartissent en deux grandes catégories : les compétences techniques et les compétences comportementales. Savoir la différence entre eux facilite l’optimisation d’un CV.

Que sont les compétences techniques ?

Les compétences techniques sont des compétences professionnelles qui peuvent être enseignées. Ce sont des aptitudes acquises à l’école ou à l’université, en exerçant pratiquement un métier ou en suivant un apprentissage. Ce sont également les compétences les plus quantifiables et mesurables. Elles sont indispensables pour le CV. Un employeur doit voir la preuve qu’un candidat a les bonnes formations et les connaissances pratiques du métier. C’est exactement ce que les compétences techniques lui apporteront. Elles comprennent :

  • Langues étrangères
  • Diplômes ou certifications
  • Vitesse de frappe
  • Manipulation des machines
  • Expertise dans des logiciels
  • Connaissances informatiques
  • Compétences financières

Que sont les compétences comportementales ?

Les compétences comportementales se concentrent davantage sur la capacité à interagir avec d’autres personnes et à gérer les tâches quotidiennes. Il s’agit essentiellement de compétences implicites ou fondées sur la personnalité.

Elles sont fondamentalement relatives au caractère et sont beaucoup plus difficiles à enseigner ou à apprendre. On ne doit pas se faire prendre par cette appellation. Elles sont tout aussi importantes que les compétences techniques. Les compétences techniques montrent la capacité de travailler. Mais elles montrent la correspondance au profil recherché par l’entreprise. Elles constituent le leadership, la précision, la communication, la gestion du temps et de pression et l’aptitude de résoudre des problèmes.

Qu’inclure dans un CV ?

Idéalement, un CV doit contenir un mélange des deux séries de compétences, entrecoupées par le texte. Des compétences techniques seront bien attendues. Toutefois, il ne faut pas oublier les compétences comportementales. Elles font parfois la différence entre être convoqué à un entretien ou non.

Afin de prévoir la requête du recruteur, chez un candidat, on doit relire l’offre d’emploi et noter toutes les caractéristiques recherchées. Cela est utile pour les compétences comportementales. Les employeurs préfèrent les candidats ayant un bon esprit d’équipe ou des capacités de gestion du temps. On doit adapter un CV à toutes les facettes souhaitées par l’employeur.

Comment faire figurer ces compétences sur un CV ?

Il existe plusieurs façons les plus attrayantes, d’inscrire ces compétences sur un CV.

La plus évidente est d’inscrire le maximum d’aptitudes dans la section “compétences”. Les recruteurs y vérifient pour voir le type de compétences apportées.

On peut également profiter de la section “expériences” pour les faire valoir. Cela permet de mieux mettre en évidence les compétences acquises du travail. Il faut donner des exemples d’endroits où on a appris ces compétences des emplois précédents.

Enfin, c’est dans l’énoncé ou le résumé de l’objectif du CV. C’est l’un des premiers endroits que les recruteurs regardent.

Que faire lorsque vos droits au milieu de travail ont été outragés et les RH ne font rien ?

Une partie de la fonction d’un service des RH consiste à résoudre les plaintes du personnel. Elles peuvent aller du harcèlement à la discrimination, et même à la violence. Mais que devrez-vous faire lorsque vous portez plainte et que les RH ne vous soutiennent pas ?

La protection des travailleurs contre le harcèlement et la discrimination

Selon la Loi, les employeurs ont le devoir de répondre aux plaintes de discrimination. Au minimum, un employeur devrait :

  • Mettre en place un processus de gestion des plaintes
  • Veiller à ce que l’entreprise comprenne ce qui constitue de la discrimination
  • Prendre les plaintes au sérieux et agir rapidement
  • Communiquer au plaignant les mesures prises à la suite de sa plainte

Le résultat primordial d’une plainte pourra procéder à la médiation.

Dépôt d’une plainte en matière de droits de l’homme

Il arrive que vos droits humains aient été outragés au travail. L’une de vos options est le dépôt d’une plainte auprès du Tribunal des droits humains. Si les deux parties sont d’accord, le Tribunal tentera de régler le différend par la médiation. Si l’autre partie n’accepte pas la médiation, elle tiendra une audience pour déterminer quelles mesures, le cas échéant, devraient être prises. Ainsi, quelles indemnités devraient être accordées.

Griefs en vertu de conventions collectives

Certains employés syndiqués peuvent également être en mesure de déposer des plaintes en vertu de leur convention collective. Les droits et les responsabilités du code des droits humains sont habituellement intégrés aux conventions collectives. Une violation du code constituerait probablement une violation de la convention collective. Selon la Loi, les arbitres de griefs sont tenus d’appliquer les lois du code des droits humains comme si elles faisaient partie de la convention collective.

L’adresse à un avocat en droit du travail

Si la plainte relative aux droits humains et le grief en vertu de votre convention collective a échoué, il sera temps de procéder à une étape supérieure. Dans ce cas, il est toujours approprié de s’adresser à un avocat spécialisé en droit du travail. Il peut y avoir des facteurs supplémentaires à considérer. Ces facteurs peuvent avoir une incidence sur l’issue de la plainte et, dans certains cas, justifier une poursuite contre votre employeur.

Le dépôt d’une plainte ou d’une poursuite, en vaut-il vraiment la peine ?

Sans un avocat, chercher de l’aide juridique peut sembler stressant. Votre avocat fera son possible pour rendre le processus aussi simple. C’est aussi la seule façon de tenir votre employeur responsable. Parfois, il est nécessaire d’intenter une action en justice pour s’assurer que les employeurs prennent au sérieux les questions. Si vous affrontez ce genre de problèmes dans votre milieu de travail, il sera peut-être temps de prendre des mesures supplémentaires.

Les moyens de reconvertir efficacement vos employés dans votre entreprise

Parfois, les employés ne comprennent pas comment une organisation fait les choses du premier coup. Peut-être s’agit-il d’un nouveau ou d’un changement de politique qui crée le besoin de reconvertir les employés. La reconversion n’implique pas une sanction pour les employés délinquants. Elle implique une éducation et une amélioration des compétences.

Définition de l’emploi

Détaillez les principaux points ou fonctions de la nouvelle tâche ou politique. Dans l’idéal, définissez les nouvelles responsabilités principales. Vous devrez gérer les connaissances, les compétences et la capacité de votre employé à exécuter la nouvelle tâche ou à adhérer aux nouvelles politiques pendant sa formation. Intégrez l’évaluation dans le matériel de recyclage. Vous pouvez planifier à l’avance les contrôles de connaissances et de compétences. Ajoutez des diapositives de sondage en direct à vos présentations PowerPoint. Elles vous permettent de poser des questions et de recueillir des réponses. Ensuite, vous pouvez créer instantanément des rapports et les partager avec vos collègues ou la direction.

Suivi et fixation de rendez-vous

Une fois les formations terminées, fixez un rendez-vous de suivi avec vos employés trois à six mois plus tard. Cela vous permet de voir comment ils se débrouillent avec le nouveau matériel ou les changements. Souvent, la nécessité de former à nouveau un employé est due à des changements de politique ou à des modifications de la structure de l’entreprise. Lorsque des éléments importants se présentent, demandez une rétroaction dès que les changements ont été instaurés pendant un certain temps. En inscrivant le rendez-vous sur le calendrier, dès le début, il est plus difficile de retarder une réunion de suivi.

Rétroaction

C’est l’un des moyens les plus efficaces de reconvertir vos employés. Si la direction n’est pas ouverte à une rétroaction, la formation ira et viendra sans que les informations soient conservées. Assurez-vous de parler à vos employés des informations présentées. Demandez-leur s’ils ont des commentaires sur les nouvelles instaurations ou comment le matériel a été présenté. Utilisez le cadre anonyme pour un retour d’information honnête. Les employés sont beaucoup plus susceptibles de donner des commentaires authentiques lorsqu’ils ne craignent que leurs paroles soient utilisées contre eux. Rendez toute question anonyme. Utilisez-la chaque fois que vous pensez que les employés seraient susceptibles de s’exprimer sous couvert.

Communication

Cela semble évident, mais une communication précise est le point le plus important de cette liste. Si vous ne communiquez pas à votre employé l’objectif, la pertinence et la valeur de la formation, il n’y aura pas de lien. Comme tous les employés apprennent différemment, utilisez des styles de communication appropriés en fonction de vos interlocuteurs. Il arrive qu’il y ait un changement de politique important qui affecte l’ensemble de l’entreprise. Cependant, utilisez différentes méthodes en parlant avec un arrière-plan et en ayant une partie interactive. Si vous ne communiquez pas efficacement les changements, la reconversion de vos employés ne sera pas couronnée de succès.