Compétences techniques et compétences comportementales : ce que les employeurs recherchent dans un CV

Les compétences sont précisément ce que les employeurs souhaitent voir figurer sur tout CV. Elles se répartissent en deux grandes catégories : les compétences techniques et les compétences comportementales. Savoir la différence entre eux facilite l’optimisation d’un CV.

Que sont les compétences techniques ?

Les compétences techniques sont des compétences professionnelles qui peuvent être enseignées. Ce sont des aptitudes acquises à l’école ou à l’université, en exerçant pratiquement un métier ou en suivant un apprentissage. Ce sont également les compétences les plus quantifiables et mesurables. Elles sont indispensables pour le CV. Un employeur doit voir la preuve qu’un candidat a les bonnes formations et les connaissances pratiques du métier. C’est exactement ce que les compétences techniques lui apporteront. Elles comprennent :

  • Langues étrangères
  • Diplômes ou certifications
  • Vitesse de frappe
  • Manipulation des machines
  • Expertise dans des logiciels
  • Connaissances informatiques
  • Compétences financières

Que sont les compétences comportementales ?

Les compétences comportementales se concentrent davantage sur la capacité à interagir avec d’autres personnes et à gérer les tâches quotidiennes. Il s’agit essentiellement de compétences implicites ou fondées sur la personnalité.

Elles sont fondamentalement relatives au caractère et sont beaucoup plus difficiles à enseigner ou à apprendre. On ne doit pas se faire prendre par cette appellation. Elles sont tout aussi importantes que les compétences techniques. Les compétences techniques montrent la capacité de travailler. Mais elles montrent la correspondance au profil recherché par l’entreprise. Elles constituent le leadership, la précision, la communication, la gestion du temps et de pression et l’aptitude de résoudre des problèmes.

Qu’inclure dans un CV ?

Idéalement, un CV doit contenir un mélange des deux séries de compétences, entrecoupées par le texte. Des compétences techniques seront bien attendues. Toutefois, il ne faut pas oublier les compétences comportementales. Elles font parfois la différence entre être convoqué à un entretien ou non.

Afin de prévoir la requête du recruteur, chez un candidat, on doit relire l’offre d’emploi et noter toutes les caractéristiques recherchées. Cela est utile pour les compétences comportementales. Les employeurs préfèrent les candidats ayant un bon esprit d’équipe ou des capacités de gestion du temps. On doit adapter un CV à toutes les facettes souhaitées par l’employeur.

Comment faire figurer ces compétences sur un CV ?

Il existe plusieurs façons les plus attrayantes, d’inscrire ces compétences sur un CV.

La plus évidente est d’inscrire le maximum d’aptitudes dans la section “compétences”. Les recruteurs y vérifient pour voir le type de compétences apportées.

On peut également profiter de la section “expériences” pour les faire valoir. Cela permet de mieux mettre en évidence les compétences acquises du travail. Il faut donner des exemples d’endroits où on a appris ces compétences des emplois précédents.

Enfin, c’est dans l’énoncé ou le résumé de l’objectif du CV. C’est l’un des premiers endroits que les recruteurs regardent.

Comment réaliser un CV parfait ?

Réaliser un CV (curriculum vitae) est loin d’être une partie de plaisir pour certaines personnes. C’est une étape cruciale pour décrocher un travail et parmi les dossiers importants d’un dossier de candidature. Un CV doit être bien élaboré et respecte les conditions du fond et de la forme pour convaincre le recruteur. Il est donc indispensable de posséder toutes les techniques nécessaires pour réaliser un CV parfait.

Qu’est-ce qu’un CV ?

C’est un document dans lequel une personne qui cherche de l’emploi présente son cursus professionnel afin de prouver ses compétences à l’employeur (parcours scolaire, formation et étude, expériences professionnelles…). Le but de ce document c’est d’attirer l’intérêt de l’employeur de l’entreprise que l’on veut intégrer, de lui inspirer confiance en mettant en valeur vos capacités professionnelles et personnelles. Elle devrait donc se présenter de la façon la plus exhaustive possible.

Quels contenus insérés dans un CV ?

Un CV devrait contenir le maximum d’information possible concernant les compétences et les capacités du demandeur d’emploi. Il est donc important d’y insérer :

  • Le titre du poste recherché en haut du CV
  • Noms et coordonnées : Il est préférable de les mettre en tête pour faciliter le travail du recruteur.
  • Expérience de travail : Elle est vraiment très importante. Pour le faire, il est beaucoup mieux de dresser une liste à puce citant vos expériences en ordre chronologique pour mieux le cerner.
  • Mérites personnels : S’il y a des prix que vous avez gagnés au cours de vos études ou autres choses, n’hésitez pas à les écrire, car ils ajoutent plus de poids à votre CV.
  • Les formations effectuées comme les études supérieures et votre diplôme.
  • Engagement communautaire : vous vous comportez comment au sein de la communauté.
  • Compétences spécialisées : Si vous en avez, c’est bien de le dire pour que les employeurs trouvent facilement quel genre de travail vous convient le mieux.

Votre mise en forme devrait être impeccable et bien soignée pour attirer le recruteur.

Les choses à ne pas oublier

Éviter de faire des fautes dans ce que vous écrivez, car cela pourrait affecter l’image de votre CV. Éviter d’insérer dans votre CV votre opinion politique ou votre appartenance religieuse. Les recruteurs s’intéressent plutôt à vos compétences professionnelles et à vos capacités. Soyez précis et montrez au recruteur à quel point vous voulez avoir ce travail. N’oubliez pas de bien aérer votre CV. Employez des listes à puces pour énumérer toutes vos expériences et compétences. Ils seraient faciles à repérer et les recruteurs pourraient bien l’apprécier. Une chose importante, restez toujours honnête dans votre propos. Votre CV ne doit pas dépasser d’une page ou deux au maximum.

Un curriculum vitae efficace pour l’acquisition d’un stage

Vous décidez d’envoyer une candidature pour décrocher un stage ? Il est indispensable de présenter un curriculum vitae, communément appelé CV. C’est une manière de résumer en une ou quelque page votre parcours professionnel. Pour attirer l’attention des recruteurs, il doit être bien présenté et clair.

Les raisons de faire un CV pour un stage

Pour obtenir un stage qui vous convient, votre CV devra être stratégique parce qu’il est votre passeport pour procéder à une demande de stage. Son contenu doit mentionner des informations importantes telles que vos compétences, votre diplôme, votre savoir-être et aussi vos centres d’intérêt. Autrement dit, il doit être cohérent avec votre projet pédagogique et le profil proposé par l’entreprise. Ainsi, vous devez bien soigner votre présentation en CV pour que le recruteur décide de vous rencontrer. Pour cela, votre CV doit lui donner des preuves concrètes de votre savoir-faire, de votre capacité et de vos compétences. Il est donc conseillé de conserver les éléments pertinents correspondant au stage que vous souhaitez effectuer.

Le contenu d’un CV de stage

Pour maximiser votre chance d’obtenir un rendez-vous d’entretien, vous devez y détailler vos études, car vous n’avez pas bien évidemment des expériences professionnelles. Pour cela, votre CV doit contenir des rubriques incontournables :

  • Vos coordonnées personnelles situées en haut à gauche : état civil, adresse, téléphone et adresse e-mail
  • La formation qui doit être présentée par ordre chronologique. Et il faut indiquer l’année d’obtention, l’intitulé du diplôme et le nom de l’établissement.
  • Vos compétences : vous pouvez créer des paragraphes pour mentionner les langues en précisant votre niveau, en notant les voyages et les tests linguistiques, l’informatique en citant les logiciels maîtrisés, le permis de conduire, le secourisme, et autres.
  • Vos expériences : dont vous pouvez mentionner les stages que vous avez déjà faits, les travaux en groupe encadrés par un professionnel, les jobs d’été, les bénévolats, et autres.
  • Vos centres d’intérêt permettant au recruteur d’interpréter votre sens de responsabilité ou de découvrir votre savoir-faire dans une autre branche comme le sport, la culture, les loisirs, et autres.

Les règles basiques pour rédiger un CV idéal

Pour décrocher un stage, vous devez être concis dans votre CV. Il doit être simple, mais clair. Pour cela, il est recommandé de prendre au moins une heure pour le rédiger. Il faut éviter les fautes d’orthographe et les abréviations. Il doit être rédigé sur un papier blanc de format A4, d’une page et saisi par un traitement de texte avec un caractère classique. Autrement dit, faites une mise en page équilibrée et aérée pour rendre votre CV facile à lire. Concernant le titre, il est judicieux d’indiquer clairement l’intitulé du poste que vous convoitez ou présenter en termes simples les activités que vous recherchez. Une fois bien rédigé, il est conseillé de relire votre CV et faire lire par vos parents ou proches pour corriger des éventuelles fautes d’orthographes ou grammaires 

Les règles d’or d’un bon CV

Un CV bien présentable vous permet de faire bonne impression face aux recruteurs. Il joue donc un rôle stratégique dans votre avenir professionnel. Ce document doit résumer votre identité, votre parcours, votre activité professionnelle, vos compétences ainsi que vos centres d’intérêt.

S’adapter

À chaque offre un CV, d’où la nécessité de savoir s’adapter au job pour lequel on postule. Votre CV doit cadrer au maximum avec le job que vous convoitez, et ce de l’intitulé jusqu’aux fonctions exercées, en passant bien évidemment par les descriptifs du poste. Un CV est destiné directement au recruteur, cela implique ainsi votre devoir de bien l’adapter et de bien le soigner.

Structurer

Après l’avoir bien adapté à l’offre, il convient maintenant de bien le structurer. Mettez ainsi en avant les compétences que vous disposez et qui correspondent au type de job. Vos divers emplois sont à classer par catégories non par ordre chronologique. Cela laisse le recruteur voir plus claires vos expériences professionnelles. Si vous n’avez jusqu’à présent exercé que dans un seul corps de métier, l’ordre chronologique est plus intéressant. Présentez vos dernières compétences en premier, car elles seront plus parlantes et plus pertinentes que vos expériences qu’il y a 10 ans.

Trier   

Si votre CV s’est bien rempli avec les années, c’est le moment de faire du tri dans vos expériences professionnelles. Pour ne pas alourdir votre CV, éliminez les jobs qui n’ont aucun lien avec le poste convoité ou encore mieux, les jobs d’été. Gardez toujours en tête que votre CV doit être riche, non lourd, au point à faire fuir le recruteur.

Clarté et Honnêteté

La clarté compte beaucoup dans la rédaction d’un CV. Soyez donc précis et concis. Inutile de trop vous lancer dans des descriptions, car cela ne fera que charger votre CV. Au maximum, votre CV doit tenir sur 2 pages, ce qui signifie que vous devez faire la synthèse de votre expérience professionnelle. Avec un CV bien clair, le recruteur pourra déterminer que vous êtes une personne organisée. Pour rester dans la sobriété, évitez :

  • Les tableaux.
  • Les couleurs trop criardes.
  • Un trop-plein de logos.

Faites en sorte qu’il soit toujours informatif, car cela rendra la lecture fatigante. Votre CV doit rester informatif.

Mais ce qui n’est pas en reste, c’est votre honnêteté. Ne trichez donc pas même s’il est tentant d’exagérer et de gonfler un peu ses vos compétences ou encore la durée d’une mission afin de faire bonne figure. Et si l’employeur s’en apercevait un jour ? Il va directement émettre de sérieux doutes sur votre honnêteté, ce qui vous fera perdre votre crédibilité. La franchise est toujours indispensable, assumez et expliquez vos moments d’inactivité, car comme vous, le recruteur a fort également connu des moments pareils.