Les moyens de reconvertir efficacement vos employés dans votre entreprise

Parfois, les employés ne comprennent pas comment une organisation fait les choses du premier coup. Peut-être s’agit-il d’un nouveau ou d’un changement de politique qui crée le besoin de reconvertir les employés. La reconversion n’implique pas une sanction pour les employés délinquants. Elle implique une éducation et une amélioration des compétences.

Définition de l’emploi

Détaillez les principaux points ou fonctions de la nouvelle tâche ou politique. Dans l’idéal, définissez les nouvelles responsabilités principales. Vous devrez gérer les connaissances, les compétences et la capacité de votre employé à exécuter la nouvelle tâche ou à adhérer aux nouvelles politiques pendant sa formation. Intégrez l’évaluation dans le matériel de recyclage. Vous pouvez planifier à l’avance les contrôles de connaissances et de compétences. Ajoutez des diapositives de sondage en direct à vos présentations PowerPoint. Elles vous permettent de poser des questions et de recueillir des réponses. Ensuite, vous pouvez créer instantanément des rapports et les partager avec vos collègues ou la direction.

Suivi et fixation de rendez-vous

Une fois les formations terminées, fixez un rendez-vous de suivi avec vos employés trois à six mois plus tard. Cela vous permet de voir comment ils se débrouillent avec le nouveau matériel ou les changements. Souvent, la nécessité de former à nouveau un employé est due à des changements de politique ou à des modifications de la structure de l’entreprise. Lorsque des éléments importants se présentent, demandez une rétroaction dès que les changements ont été instaurés pendant un certain temps. En inscrivant le rendez-vous sur le calendrier, dès le début, il est plus difficile de retarder une réunion de suivi.

Rétroaction

C’est l’un des moyens les plus efficaces de reconvertir vos employés. Si la direction n’est pas ouverte à une rétroaction, la formation ira et viendra sans que les informations soient conservées. Assurez-vous de parler à vos employés des informations présentées. Demandez-leur s’ils ont des commentaires sur les nouvelles instaurations ou comment le matériel a été présenté. Utilisez le cadre anonyme pour un retour d’information honnête. Les employés sont beaucoup plus susceptibles de donner des commentaires authentiques lorsqu’ils ne craignent que leurs paroles soient utilisées contre eux. Rendez toute question anonyme. Utilisez-la chaque fois que vous pensez que les employés seraient susceptibles de s’exprimer sous couvert.

Communication

Cela semble évident, mais une communication précise est le point le plus important de cette liste. Si vous ne communiquez pas à votre employé l’objectif, la pertinence et la valeur de la formation, il n’y aura pas de lien. Comme tous les employés apprennent différemment, utilisez des styles de communication appropriés en fonction de vos interlocuteurs. Il arrive qu’il y ait un changement de politique important qui affecte l’ensemble de l’entreprise. Cependant, utilisez différentes méthodes en parlant avec un arrière-plan et en ayant une partie interactive. Si vous ne communiquez pas efficacement les changements, la reconversion de vos employés ne sera pas couronnée de succès.

Reconversion : les causes, l’âge idéal et les conseils pour la réussir

La reconversion professionnelle est devenue une vraie tendance pour de nombreux salariés. Nombreuses sont les raisons qui peuvent encourager une personne à opter pour la réorientation de sa carrière professionnelle, mais pour la réussir les conseils que nous allons vous partager pourront certainement vous aider.

Les causes

Souvent il y a le manque de confiance en soi, l’absence d’envie et le manque de désir de continuer dans ce métier. L’insatisfaction peut aussi vous pousser à la reconversion. Souvent, les salariés veulent :

  • Gagner plus.
  • Bénéficier d’une meilleure ambiance de travail.
  • Chercher des horaires plus adaptés à leur vie.
  • Jouir des conditions de travail moins pénibles.

L’âge idéal pour changer de métier

De manière générale, il n’y a pas vraiment d’âge idéal pour changer de vie professionnelle, seulement, il y a l’âge pour chaque décision :

  • À moins de 30 ans, on vous dit souvent de vous faire une expérience sans trop être exigeant ni trop pressé.
  • Passés les 30 ans, les frileux vous diront que vous avez après tout une bonne gâche et que vous serez bête de tout lâcher.
  • À 40 ans, la vie n’est pas facile et vous commencez à être presque un senior dans le monde du travail.
  • À 50 ans, l’inquiétude vous tourmentera et vous vous inquiéterez sur l’avenir de vos enfants.

Bref, si vous allez toujours écouter votre entourage, vous n’aurez pas le courage de trouver votre vrai bonheur. Maintenant est toujours le bon moment si vous le voulez réellement. Toutefois, pour accumuler vos chances de réussite, vous devez obligatoirement anticiper et vous préparer aux changements.

Les conseils pour réussir

La reconversion peut être un chemin semé d’embûches, notamment pour ceux qui se précipitent. Pour ne pas se vouer à l’échec :

  • Ne confondez pas la lassitude pour votre vie professionnelle actuelle et la lassitude de votre métier.
  • N’oubliez pas que le plus important c’est l’histoire de vos reconversions professionnelles.
  • Déterminez le type de vie que vous voulez vivre et ne vous souciez pas de vos compétences actuelles, car les démarches de bilan de compétences sont à mettre de côté depuis ces derniers temps.
  • Réalisez plutôt un bilan de motivations et d’un travail sur la créativité, seul ou en compagnie d’un coach.
  • Testez le métier avant de vous former.
  • Estimez si les gens que vous allez côtoyer vont vous plaire ou non.

Découvrez le métier en répondant à quelques questions afin d’éviter les mauvaises surprises

Pour découvrir le nouveau métier, le mieux serait d’interviewer les personnes qui opèrent dans le domaine de reconversion envisagée. Au minimum, vous devez trouver des réponses à ces 6 questions :

  • Qu’est-ce qui leur plaît réellement dans leur quotidien professionnel ?
  • Qu’est-ce qui leur déplaît dans ce métier ?
  • Quelles sont les qualités humaines à avoir pour réussir dans le métier ?
  • Quelles sont mutations que ces personnes constatent ou anticipent au quotidien ?
  • Combien pouvez-vous envisager en termes de rémunération ?
  • Quel conseil auraient-elles aimé recevoir avant de se lancer dans ce métier qui vous captive tant en ce moment ?

Bref, pour réussir votre reconversion osez penser haut et surtout n’ayez pas peur de dépasser vos croyances limitantes et le regard des autres.

Changer de carrière grâce à la reconversion professionnelle 

Vous commencez à manquer de motivation pour votre travail, car vous avez l’impression de stagner ou que vous n’avez plus la force de continuer ? Il est peut-être temps pour vous de changer de carrière. Ce pas n’est pourtant pas à prendre à la légère, car la reconversion professionnelle doit suivre un mode d’emploi.

Cerner vos motivations

Pour changer de carrière, beaucoup font l’erreur de tout plaquer du jour au lendemain. Certes, cela peut parfois marcher, mais dans la plupart des cas, cette décision tourne à l’échec. D’où la nécessité de bien programmer votre reconversion professionnelle. Pour cerner vos motivations, vous devez répondre sincèrement à plusieurs questions :

  • Votre carrière présente-t-elle réellement un problème ? Ou êtes-vous juste un éternel insatisfait ? Projetez-vous vos problèmes personnels sur votre carrière ? Dans ce cas-là, même en changeant de carrière, votre problème ne risque pas d’être résolu.
  • Est-ce un problème de reconnaissance à votre travail ? Si vous jugez que votre salaire est trop bas par rapport à votre formation ou bien votre investissement, commencez par demander une augmentation, voire une mutation pour essayer de changer votre situation.
  • Est-ce votre métier ou votre environnement qui pose problème ? Si c’est le cas, pourquoi ne pas changer tout simplement de service.

Si toutes les réponses à ces questions vous confirment encore une fois que c’est bien votre carrière qui devient un blocage pour votre épanouissement professionnel, bienvenue donc dans le monde de la reconversion professionnelle.

Évaluer votre potentiel et identifier votre nouvelle carrière    

Il se peut que vous ayez déjà une idée bien précise de la carrière que vous souhaiteriez avoir, mais il est toujours bénéfique de faire un bilan de compétences. Cette étape vous permettra en effet d’identifier vos forces (compétences et expériences) et vos faiblesses, et surtout vos besoins en matière de formation. Avec les réponses obtenues, vous pouvez trouver la carrière la mieux adaptée pour vous en tenant compte de vos envies. Pour pouvoir avancer, faites-vous un rétro planning et surtout, fixez-vous des objectifs précis en temps et en action.

Mobiliser les aides

En fonction de votre situation actuellement et de votre ancienneté, différents types d’aides sont mis à votre disposition ;

  • Aides à la formation : en usant de votre Droit individuel à la Formation (DIF) dans votre entreprise actuelle, ou des aides de pôle emploi si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez choisir un centre de formation.
  • Aide de retour à l’emploi de pôle emploi (pour les demandeurs d’emploi).
  • Aide à la création d’entreprises et à l’installation : auprès de votre région ou de votre département, auprès de pôle emploi, mais aussi auprès de votre commune, ou encore par le biais de concours vous pouvez assurer votre reconversion professionnelle.
  • Aide psychologique : le soutien de vos proches peut vous être une grande aide.

Pour faire votre choix, optez pour la meilleure stratégie afin de construire un projet qui vous convient en prenant de temps de bien vous renseigner.

Construire votre nouvelle carrière

Pour maximiser vos chances, voyez-le changement de carrière comme un changement de cap, une continuité, une amélioration non comme une coupure permettant de tout recommencer à zéro. L’entreprise à laquelle vous souhaitez intégrer doit vous voir comme un atout pour leur affaire non comme un facteur de risque.