Les aides de Pôle emploi pour créer son entreprise : un tremplin vers la réussite

Vous êtes demandeur d’emploi et vous souhaitez créer votre propre entreprise ? Sachez que Pôle emploi peut vous accompagner dans cette démarche en proposant différentes aides financières et un accompagnement personnalisé. Dans cet article, nous passerons en revue les principales aides disponibles et les conditions pour en bénéficier.

L’ARCE : Aide à la reprise ou à la création d’entreprise

L’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE) est sans doute l’aide la plus connue proposée par Pôle emploi. Elle consiste en une avance sur vos droits aux allocations chômage sous forme de capital. Vous recevrez ainsi 45% du montant total de vos allocations restantes lors de la création de votre entreprise. Le solde des 55% restants est versé après six mois d’activité.

Pour bénéficier de l’ARCE, vous devez remplir plusieurs conditions : être inscrit comme demandeur d’emploi, avoir obtenu l’accord du maintien des allocations chômage (ARE) pendant la création de votre entreprise et avoir obtenu l’accord pour bénéficier de l’aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’une Entreprise (ACCRE).

L’ACCRE : Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’une Entreprise

L’ACCRE est une aide qui permet aux demandeurs d’emploi créant ou reprenant une entreprise de bénéficier d’une exonération partielle de charges sociales pendant les 12 premiers mois d’activité. Depuis le 1er janvier 2019, l’ACCRE a été remplacée par l’Aide au Chômeur Créateur ou Repreneur d’Entreprise (ACRE).

Pour en bénéficier, vous devez être demandeur d’emploi indemnisé ou non indemnisé, inscrit à Pôle emploi depuis au moins six mois sur les 18 derniers mois. Vous devez également détenir plus de 50% du capital de l’entreprise créée ou reprise.

Le NACRE : Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise

Le NACRE est un dispositif qui vise à accompagner les demandeurs d’emploi dans la création ou la reprise d’une entreprise. Il est composé de trois volets : l’aide au montage du projet, l’appui au démarrage et au développement de l’entreprise, et enfin un prêt à taux zéro pouvant aller jusqu’à 10 000 euros.

Pour bénéficier du NACRE, vous devez être demandeur d’emploi, indemnisé ou non indemnisé. L’accès à ce dispositif est également possible pour les bénéficiaires du RSA, de l’allocation spécifique de solidarité (ASS) ou encore des salariés repreneurs d’une entreprise en difficulté.

L’aide au conseil pour les créateurs et repreneurs

Pôle emploi propose également une aide au conseil à destination des demandeurs d’emploi créateurs ou repreneurs d’entreprise. Cette aide prend la forme d’un accompagnement personnalisé par un consultant expert en création d’entreprise. Cet expert vous aidera à élaborer votre business plan, à rechercher des financements et à mettre en place des actions de communication pour votre entreprise.

Pour bénéficier de cette aide, vous devez être demandeur d’emploi et avoir un projet de création ou de reprise d’entreprise. Vous devrez également justifier de la faisabilité économique et financière de votre projet.

Les autres aides locales et régionales

En plus des aides proposées par Pôle emploi, il existe de nombreuses aides locales et régionales pour soutenir la création et la reprise d’entreprise. Ces aides peuvent prendre différentes formes : subventions, prêts à taux zéro, garanties bancaires, etc. Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle emploi, de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) ou encore du réseau Entreprendre pour connaître les dispositifs existants dans votre région.

“Le dispositif NACRE m’a permis d’être accompagné tout au long du processus de création de mon entreprise. Grâce à cela, j’ai pu bénéficier d’un prêt à taux zéro qui a facilité le démarrage de mon activité”, témoigne Stéphanie, créatrice d’une boutique en ligne dans le secteur de la mode.

Pôle emploi est donc un acteur incontournable pour les demandeurs d’emploi souhaitant créer ou reprendre une entreprise. Les différentes aides proposées permettent de faciliter le démarrage et le développement de l’activité, tout en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé et adapté aux besoins spécifiques de chaque entrepreneur.