Bien se préparer à un entretien d’embauche

Pour de nombreux demandeurs d’emploi, le terme « entretien d’embauche » fait encore peur. Pour certains candidats à l’embauche, il s’agit d’une épreuve terrible. Toutefois, les entretiens d’embauche ne devraient pas être considérés comme des tortures pour les candidats. Voici des conseils pratiques sur la façon de se préparer à un entretien d’embauche. N’oubliez pas que vous n’avez jamais une deuxième chance de faire une première impression, vous voudrez donc faire de votre mieux pour préparer votre entretien à l’avance.

Choisissez ce que vous allez porter lors de votre entretien d’embauche

Ce que vous portez lors de votre entretien est une partie absolument cruciale de la préparation d’un entretien d’embauche. Après avoir choisi votre tenue, assurez-vous qu’elle est présentable et que vous avez les accessoires et les chaussures appropriés pour l’accompagner. Cela ne fait pas de mal d’essayer la tenue à l’avance, juste pour vous assurer que tout va bien et que vous avez fière allure. Ensuite, mettez votre tenue de côté pour le jour de votre entretien. Entraînez-vous à saluer le responsable de l’entretien d’embauche. Vous devriez toujours saluer le responsable avec un sourire professionnel et une poignée de main ferme. Maintenant que vous avez franchi cette étape cruciale, vous pouvez vous concentrer sur le reste.

Étudiez minutieusement votre curriculum vitae et votre dossier de candidature

Toute expérience de travail ou compétence que vous avez énumérées sur votre curriculum vitae sont à discuter pendant l’entrevue. Pour cela, il faut retenir plusieurs points :

  • Votre CV est tout ce que l’enquêteur doit savoir pour vous connaître. Ils peuvent en retirer des éléments et vous demander de les développer.
  • Même si vous avez peut-être répertorié un emploi antérieur il y a de nombreuses années, le responsable d’entretien peut vous demander d’expliquer votre emploi antérieur et vous devriez être capable de fournir une réponse.

C’est une étape que vous ne voudrez absolument pas ignorer pour avoir plus de chance à l’embauche. Ne mémorisez pas complètement, mais ayez une idée claire de ce que vous allez dire et de toujours restez naturel. Soyez également ouvert à d’autres questions et sachez vraiment ce que vous pouvez offrir à l’entreprise.

Recherchez des informations sur l’entreprise et le poste que vous postulez

Vous allez marquer des points auprès du recruteur en vous renseignant sur l’entreprise. En possédant le maximum d’informations sur l’entreprise, cela montrera votre intérêt pour l’offre proposée par l’entreprise. Il y a par exemple le site institutionnel ou « corporate », qui vous aider à trouver des informations de bases sur une entreprise comme son historique, ses activités, ses clientèles cibles. Le plus important est que vous saviez ce que vraiment l’entreprise ; sa valeur et sa culture et son actualité. Cela vous permet de forger votre potentialité et d’adapter vos atouts pour mieux répondre au besoin du poste à postuler.

Savoir répondre aux questions pièges lors d’un recrutement

Le recruteur vise principalement à valider vos compétences lors d’un entretien d’embauche, mais il teste aussi votre motivation, répartie et surtout votre écoute. Pour tout découvrir, il vous pose souvent des questions embarrassantes. Pour ne pas tomber dans le panneau et pour décrocher le poste dont vous avez toujours rêvé, voici les informations que vous devez absolument retenir.

Quel est votre principal défaut ? Et votre principale qualité ?

Pour répondre à ces deux principales questions pièges, vous avez intérêt à parler de vos points de vigilance et/ou vos axes d’amélioration. Vous pouvez aussi argumenter sur un échec managérial. Quand vous allez parler de vos qualités, axez-les sur le plan relationnel et n’hésitez pas à utiliser ce qui se dit de vous. Cela peut s’agir des feed-back de vos pairs, subordonnés et managers. Pour ne pas vous faire passer pour un candidat à problèmes, ne prenez surtout pas le risque de déclamer une liste exhaustive de vos défauts.

Quelles sont vos prétentions salariales ?

Pour fuir à ce piège, soyez franc et indiquez votre salaire fixe actuel. N’oubliez pas non plus de préciser :

  • Le montant de votre part variable.
  • Les avantages : voiture, téléphone, télétravail et autres.

En répondant à cette question, évitez d’hésiter ou de déclarer. Ne gonflez pas votre salaire actuel pour augmenter vos chances à l’embauche.

Pourquoi devrions-nous vous choisir plutôt qu’un autre candidat ?

Cette question se pose souvent lors de la validation d’un recrutement. Pour augmenter vos chances, insistez sur votre personnalité et vos capacités d’adaptation. Restez également sur le registre de la pertinence de vos réalisations. Attention toutefois à l’excès de confiance en vous au point à dénigrer les autres postulants.

Où vous voyez-vous dans cinq ans ? Que pensez-vous de notre entretien ?

Pour bien répondre à cette question, faites en sorte que les recruteurs comprennent que votre dynamique de carrière ressemble à une courbe de vie d’un produit :

  • 2 ans pour apprendre et contribuer au développement de l’entreprise.
  • 2 ans pour capitaliser sur ce que vous avez appris.
  • Ensuite, vous verrez s’il est possible d’évoluer de manière verticalement que de manières transverses dans l’entreprise. N’ayez surtout pas peur de dire que sans perspective au bout de 4 ans, vous pourriez quitter l’entreprise, au moins vous avisez déjà.

Pour répondre à la deuxième question, faites savoir que l’entretien vous a permis de mieux cerner l’entreprise et les attentes sur le poste. Pour poursuivre, abordez les sujets complémentaires et posez des questions-chocs sur l’entreprise ou le poste en question. Pour surpasser les autres candidats, évitez à tout prix de faire part de vos doutes sur votre aptitude à tenir le poste.

Les meilleurs conseils pour trouver un nouveau job rapidement

Ce n’est pas tout le monde qui a de la chance de travailler dans une carrière très demandée. À notre époque où le marché de travail est saturé, trouver un nouvel emploi peut être une expérience difficile et frustrante. En utilisant des stratégies proactives, il sera plus facile pour vous de trouver un nouvel emploi. Voici quelques-uns de mes meilleurs conseils qui vous aident à trouver un nouvel emploi décent que vous souhaitez décrocher depuis toujours et à n’importe quel niveau de carrière.

Soyez clair sur ce que vous voulez

Vous devriez prendre le temps de réfléchir à vos forces et vos faiblesses avant de commencer votre quête d’emploi. Il est aussi important de savoir le type de travail que vous aimez faire. Mieux vous vous connaissez ce que vous voulez vraiment comme emploi, plus vous trouvez des chances de trouver un nouvel emploi qui vous apportera une plus grande satisfaction. Il est temps pour vous de déterminer vraiment ce que vous voulez dans le travail. Qu’est-ce qui est le plus important pour vous : le titre de poste, l’argent, la promotion, le travail lui-même, le lieu du travail ou la culture de l’entreprise?

Participer activement dans le réseautage professionnel

Connectez-vous à tous les sites de réseautage professionnel sur LinkedIn. Vous pensez peut-être que cela est trop tôt pour les étudiants à la recherche d’un emploi, mais cela est synonyme de sériosité pour les employeurs si vous apportez déjà beaucoup d’intérêt sur le marché du travail avant même d’avoir obtenu votre diplôme. Pour utiliser le réseautage professionnel à la recherche d’un travail, vous pouvez :

  • Rejoindre les groupes de discussion pour les secteurs qui vous intéressent et créer votre réseau social pour rester informé des dernières offres d’emploi.
  • Vous inscrire aux groupes de discussion pour trouver des offres intéressantes. Cela est une excellente aide pour un remodelage réussi et vous permet de trouver un nouvel emploi rapidement.

N’hésitez pas d’apporter quelques mises à jour à votre CV. Vous pouvez adapter votre CV à chaque emploi. Votre CV est toujours l’un des outils les plus analysés dans la recherche d’emploi. Élaborez un curriculum vitae axé sur les réalisations quantifiables pertinentes pour l’emploi pour lequel vous postulez.

Développez votre recherche

En particulier grâce à la technologie, le marché du travail évolue constamment à un rythme tel qu’il existe des tas d’emplois dont vous n’avez probablement jamais entendu parler et qui n’existaient pas lorsque vous parliez à votre conseiller d’orientation à l’école. Par exemple, savez-vous ce qu’est un concepteur UX? Que diriez-vous d’un Content Marketer, d’un développeur Backend ou d’un Growth Hacker? Cela vaut la peine de faire des recherches à ce sujet, car vous pourriez constater qu’une fois que vous avez dépassé les noms inconnus, ce sont des rôles que vous seriez intéressé à essayer. Choisir de suivre un cheminement de carrière moins traditionnel peut également signifier moins de concurrence, et vous trouverez peut-être plus d’opportunités si vous élargissez vos horizons et commencez à chercher plus de postes de niche.